Sélectionner une page

Avoir un logo, une identité visuelle moderne et authentique est devenu un critère incontournable de la communication aujourd’hui, même dans l’eglise !

C’est pour cette raison que j’aborde ce point dans ma première vidéo :
4 étapes pour créer le logo de votre eglise, organisme ou de votre projet chrétien !

Votre logo est trop ancien, il vous représente mal ?
Vous débutez votre projet mais vous ne savez pas par commencer ?

Votre logo est votre carte d’identité sur le web, il est votre ambassadeur. Il est donc primordial qu’il vous corresponde parfaitement ! Contrairement à un téléphone portable, celui-ci va vous suivre sur plusieurs années. Il doit être créé avec intelligence et rigueur.

Regarder un exemple d’identité graphique réalisée pour une Eglise

 

Pour introduire les 4 étapes qui vont révolutionner graphiquement votre projet chrétien, je me dois de vous partager le SECRET qui rendra votre travail super-efficace ! Passez un temps de prière. QUOI ?!! Oui, c’est le plus grand conseil que je peux vous donner avant de commencer la réflexion ci-dessous. Prenez un temps de méditation, de prière et d’écoute. Demandez tout simplement à Dieu de vous conduire (vous & votre équipe). C’est bon c’est fait ? Super, GO !

 

Phase de réflexion, de questionnement (introversion) :

► Se poser les bonnes questions & rédiger les réponses permettent de bien connaître son projet.

  • C’est quoi précisément mon projet ?
  • Quel est mon combat ?
  • Pourquoi mon projet ? La value proposition ? Q’-a-t-il de spécial ?
  • Quelle est ma cible ?
  • Les critères (si je travaille sous une direction) :
  • Mes valeurs (mots-clés hashtags) # :
    Exemple : #Mouvement #Amour #Vitalité #Couleur #Joie #Sport #Effort #Partage #Investissement #Potentiel #Ecolorebelle #Douceur #Bien-être etc.
    Limiter les mots-clés bateau au maximum ! : #Jésus #Dieu #Bible etc.

Mais pourquoi des mots clés ? Parce que trouver des mots-clés vous définissant sous forme d’hashtag est premièrement une technique fun ! Mais aussi parce que ces mots-clés vont vous être très utiles pour l’étape numéro 2.

Écrivez vos réponses sur un traitement de texte, Google docs ou Word.

 

La phase de veille, de recherche, création du moodboard (ouverture) :

► Le principe de cette étape est de réaliser un travail de recherche graphique à partir de votre document précédemment établi.

« N’ayez surtout pas peur de ne pas coller aux évidences ! Moderniser c’est aussi innover. Je crois qu’un des blocages de la communication dans l’Eglise, c’est la peur d’innover. »

Je vous invite à chercher sur des sites d’inspiration graphique tel que dribbble, behance, pinterest et google image,des créations de tous genres (tableau minimaliste, logo d’une marque de voiture, affiche pour un concert de jazz etc.) collant avec vos valeurs et votre message. L’avantage, ici, d’avoir établi des mots-clés efficaces est de pouvoir facilement rechercher des créations résultant de vos valeurs.

Exemple : J’ai eu l’occasion de travailler dernièrement pour la web-radio VitalRadio. Un des mots-clés trouvé était #Vitalité… Très bien, à partir de celui-ci je me suis amusé à le taper sur les différents sites d’inspiration et j’ai découvert des centaines d’œuvres. J’ai donc commencé à sélectionner les œuvres qui collaient le plus avec le projet !

À partir des sélections que vous allez faire, vous devez créer un moodboard. C’est quoi un moodboard ? C’est tout simplement un tableau d’inspiration. Il peut réunir des œuvres, des couleurs et des typographies (des styles d’écriture). Vous pouvez très bien le créer sur un logiciel de traitement de texte. L’objectif, à la suite, est de tout mettre dans une grande marmite et de tout mélanger ! Vous aussi vous avez hâte de voir le résultat ?

Moodboard

Un exemple de moodboard

Créer votre moodboard va vous permettre de visualiser l’univers graphique dans lequel vous allez vous lancer !

« Ouais, c’est bien ce que tu dis mais moi j’ai l’impression de copier les autres ! »

Très bonne remarque ! Mais je vais te répondre sincèrement, toutes les créations ont été inspirées ! Des plus grands peintres aux plus grands compositeurs. Il ne faut pas avoir peur d’aller chercher l’inspiration, je ne vous demande pas de copier-coller ce que les autres ont fait, mais de faire germer de nouvelles idées à partir des techniques déjà utilisées. Si vous désirez quand même créer sans référence, vous prenez le risque d’avoir un logo en dehors des tendances, plus franchement, ringard !

 

La phase de création (introversion)

Cette étape est pour certain la première, personnellement je trouve que c’est une grave erreur. Elle consiste à la création graphique du logo !
Je ne vais pas trop m’attarder sur cette étape car il existe déjà du super contenu pratique sur internet. Vous ne me croyez pas ? Tapez : Comment créer un logo (+ le nom de votre logiciel) sur Youtube.

Dans mon cas, en tant que graphiste pour les organismes chretiens, je ne procède jamais de la même façon. Je peux très bien commencer sur un projet par des croquis, et poursuivre sur mes logiciels de création (illustrator & photoshop). Mais je peux également commencer sur les logiciels de création directement pour certains projets.

Mais ne vous inquiétez, je ne vous laisse pas sans rien, voici trois conseils pratiques :

Conseil numéro 1 : Toujours en format .SVG (format vectoriel) ! C’est super-important. Ne créer jamais un logo en format .PNG, il vous faut toujours un fichier source en format vectoriel. Le format vectoriel a une particularité (qui ne laisse pas indifférent), il peut être manipulé dans tous les sens sans perdre un gramme de qualité, contrairement au format pixelisé. Ce n’est pas pour rien que l’on se plaint souvent d’une photo pixelisée 😉 .

Conseil numéro 2 : Créez plusieurs versions. Ne vous concentrez pas seulement sur une seule version, mais déployez vos idées sur plusieurs. Maintenant attention ! Je ne vous dis surtout pas de créer 50 versions différentes de logos mais environ cinq qui vous correspondent et qui correspondent à votre univers.

Conseil numéro 3 : Ne privilégiez pas le côté technique du logo, ou plutôt le côté « difficile à réaliser ». Vous risquez même de vous retrouver avec un logo sapin de noël ! Mais privilégiez un logo simple véhiculant vos valeurs.

 

La phase de feedback (ouverture)

Vous avez fait le plus dur. Courage, encore quelques pas avant la finalisation de votre identité graphique qui fera (je l’espère) parler de vous !

Demandez l’avis directement à votre cible, aux personnes concernées par votre projet. Ne demandez pas à tout le monde, ni à trop de monde. Mais recevez les critiques constructives des personas que vous ciblez principalement. Je ne vous conseille pas plus de 8 personnes.

Exemple : Vous voulez toucher des jeunes étudiants ? Ne demandez pas à des adultes mariés mais bien à des jeunes étudiants de votre entourage.

Il ne vous restera plus qu’à sélectionner le logo final et à le perfectionner avec les retours de chacun.

J’aimerais pour finir vous prévenir que vous allez certainement être frustré. Je sais que ce n’est pas toujours facile de passer du temps sur la création d’un logo (ou plusieurs) et de recevoir des critiques, mais soyez en paix avec cela, c’est tout à fait normal ! Le contraire est très rare. Apprenez même à les apprécier, les feedbacks ont de la valeur, ils vous poussent à devenir meilleur. Et oui 🙂
Prenez toujours du recul avec votre création, ne mettez pas trop de vous-même d’un coup, allez-y progressivement. Je sais que vous en êtes capable !

 

Vous voilà propriétaire d’une identité graphique authentique.
J’espère avoir pu vous aider à avancer dans votre projet, eglise ou organisme chrétien !

Tchiao les révolutionnaires 📢

 

Vous avez une question ?

%d blogueurs aiment cette page :